Crete

Hiking through the island of Crete from the eastern to the western coast : the way, the daily stages, advices, accommodation, GPS tracks



Hiking through Crete

What a beautiful hike through Crete ! I will first remember the meeting with the Cretans, their kindness, their hospitality. Then during around 2 weeks, I had sublime portions of wild coast with unspoiled beaches, countryside landscapes with olive trees and vineyards, snowcaped mountains, archaeological ruins …
The path is most of the way marked. There are trails, gravel roads. I had some asphalted parts (towards Frangokastello, after Paleochora) but this is rare.

The way :

As in Cyprus, the E4 European trail was my guideline for hiking through Crete (see on Cyprus page some information on this way). I started on the east coast in Zakros to finish on the west coast at Kissamos, first going inland before joining the south coast, still quite wild. I did not go through the highest point of the island, Mount Ida (Psiloritis) at 2456 meters above sea level; the summit had still snow.
I forked to the south coast and left the E4 trail and the Cretan Way to Zaros to find it back on the south coast. This portion off official path is also worth it (Phaïstos, the coast to Preveli, Plakas …).
I could not go through the gorge of Samaria either; they opened it this year on April 18th.

Useful informations :

Water : Some stages need to anticipate and carefully refill your bottles at the water points. This is the case on some stages in the mountains and on the south coast. Crete is arid, there is little shade and it can be very hot. Early April, some springs were almost dried and the temperature was rising up to 30 ° C. See comments for each stage.

Accommodation : On some stages inland, it is better to have a tent. You can easily find peaceful places with water to camp and it does not seem to be a problem when you ask for it. The only hut I went through was closed (you have to call ahead and I do not think they open for one person).
It is very easy to find a room in April in tourist areas and it does not cost much (usually around 25 €). Paradoxically, it is a little more expensive in the inland villages.

Cash – credit card : bring enough cash. The credit card is often not accepted. ATMs are easily found.

Network : Good coverage with Cosmote. I had network almost everywhere

Trail marks : Some parts are well marked either with E4 sign or Cretan Way (2 red lines). Other parts are hard to follow without a GPS track. If you want to do all without GPS track, it will be very difficult, especially since the inhabitants do not know the trails.

Resupply – Gas canisters :  online in Heraklion, the Heraklion Mountain Club sells trekking gear and gas canisters for Primus, MSR or Coleman stoves.
In many small shops, there are Camping Gaz canisters (used to make Greek coffee).
Overall, it is rare to spend 2 days without finding a grocery store or tavern. It is therefore not necessary to overload your backpack.

Communication : I really appreciated the efforts I had made to learn Greek. Inland and even sometimes in the tourist areas, it is useful and always appreciated.

Weather : Early April, it was already hot in the low parts. The Samaria gorge was not yet open and there was snow on the summits. So it was a little early in the season except for the low parts.

From Crete to Peloponnese : there is a sea line between Kissamos / Κίσσαμος (actually Kastelli 4km to the west) and Gythio / Γύθειο on the south part of Peloponnese. The working days are changing during the year. In 2017, the line did’nt work for several months. When I made the crossing, there was only one connection a week on Wednesday.

Internet websit :

For the E4 path , see Cyprus section. For Crete, three websites are specially useful :
– the website of “Destination Crete” with the details of the stages and historical and cultural places to visit.
– the website of “Cretan Way“. It is possible to buy the guide book with all the detailed information on this hike which is largely inspired by the E4.
– the website (in French) of Denis Jacquemot with a lot of information and interesting links (including those above).

For the paths in Greece and among them E4, O32, Epire Trail, see the website Topoguide in greek or english. On this website, it is possible to visualize good topographic Greek maps with the trails. There is information on shelters, tourist information. Finally, it is possible to download different hiking apps like Epirus Trail. They allow to follow the trails and to record the track with the topographic maps. On these maps, you also can see springs, historical. Very useful and free application.

Maps :

I’m using the application ViewRanger. It allows you to have openstreetmap maps as layers (accessible without connection) and satellite views.

GPS track:

For each stage, see below the informations.

Link to download the GPS track :
The GPS track has been partly retraced and corrected to remove errors. It can therefore be slightly out with the reality of the field. Using it, it is advisable to take account of the reality of the way and in particular to take into account the difficulties of certain parts. Take note of the remarks below on each step. In case of way through private land, ensure the authorization of the owner.

My daily stages :

1 Kato Zakros – Chandras
21km Commentaires : Belle étape entièrement sur chemins. Le balisage E4 est excellent. Beau parcours par la gorge des Morts entre Kato Zakros et Zakros. Ensuite, le sentier prend de la hauteur pour s’élever 700 mètres au-dessus de la mer et passer par une succession de cuvettes cultivées. Pour éviter la route de Ziros à Chandras, j’ai quitté le chemin E4 au-dessus des dernières maisons de Skalia pour suivre le sentier GR3, balisé jusqu’à Zakanthos. Ensuite par une succession de pistes et d’anciens chemins, je suis arrivé à Chandras. Dénivelé 1070m.
6h Logistique :. À Kato Zakros : cafés, restaurants, hôtels. À Zakros : commerces, cafés, restaurants, Zakros Hotel Tél.: 6982911051. La source à Skalia à côté de la chapelle Saint-Georges coulait encore mais faiblement début avril. À Chandras : café, taverne, épicerie. En demandant au café, j’ai trouvé une chambre pour la nuit (20€).
2 Chandras – Thripti
32km Commentaires : Étape sur chemins dans la campagne crétoise. Belles vues sur la mer Egée et la mer de Lybie en descendant sur Thripti. J’ai plutôt suivi la trace GPS du Cretan Way qui est parfois différente du tracé E4 (descente sur Vori, après Chrisopighi…). La descente sur Vori n’est pas facile à trouver (prendre option E4). Dénivelé 1440m.
8h Logistique : Pour l’eau, pas de problème car plusieurs villages et même en dehors il y a des ruisseaux ou le réseau d’irrigation. Pas de café, épicerie de la journée. À Thripti, une taverne ouverte le week-end et en saison.
3 Thripti – Chapelle Agios Nikolaos (après Prina)
29km Commentaires : Superbes vues entre Thripti et Monasteraki sur les mers Egée et de Lybie et au fond le mont Dhikti. Après Vasiliki montée dans un paysage sec et sans ombre. Joli site du monastère de Vryomeni (fermé lors de mon passage).Je ne suis pas passé par Prina mais ai continué sur la piste en hauteur. Dénivelé 1030m.
7h Logistique : Monastiraki : taverne (ouverte en saison), chambres via AirBnB, gîte (autour de 70€). Vasiliki : café (ouvert l’après-midi). Prendre de l’eau à Vasiliki. Au début de la descente vers Meseleri, robinet à l’entrée du monastère de Vryomeni (bon endroit pour camper). Taverne à Meseleri. À Prina : chambres. Chapelle Agios Nikolaos (après avoir traversé la route) : point d’eau.
4 Chapelle Agios Nikolaos (après Prina) – Agios Georgios
35km Commentaires : Longue étape qui pourra bien sûr être coupée en dormant à Selakano (beau site). Jusqu’à Selakano, beau parcours avec vues sur la côte et le mont Dhikti. La descente sur Selakano est presque impossible à trouver sans trace GPS, le secteur a brûlé et le sentier n’est ni marqué, ni balisé. En gros, quand on quitte la piste, on reste proche du torrent d’abord rive droite avant de basculer assez rapidement rive gauche. Après Selakano, beau parcours dans un environnement de montagne. Il est facile de se louper au début, ensuite plutôt bien balisé mais requiert de l’attention. Dénivelé 1960m.
10h Logistique : Prendre de l’eau à Ayios Nikolaos. Pas grand chose ensuite jusqu’au début de la descente sur Selakano (sources). Selakano : chambres (villas luxueuses et bungalows) et taverne Pezoulia. Café-Dortoir : voir au café Stella (Tél. 69457 70055). Prendre de l’eau à Selakano, ensuite je n’ai vu qu’une source qui coulait au goutte à goutte. Le refuge du Mt Dikti est en travaux et devrait rouvrir en 2019 (Tél: +30 28103 18308 ou 2810226900). À Agios Georgios : épiceries, cafés, tavernes. Hôtel Maria (40€ avec petit déjeuner).
5 Agios Georgios – Kastelli
21km Commentaires : Pour éviter le bitume, j’ai plutôt suivi la trace GPS du Cretan Way que le sentier E4. Je recommande cette option, car, du coup pratiquement toute l’étape se fait sur des chemins. Impressionnante descente du plateau par l’ancienne chaussée qui fait des successions de zigzags. Ensuite, passage par les ruines de l’ancien aqueduc romain de Tichos et par l’ancien Lyttos. Dénivelé 430m.
6h Logistique : Point d’eau en bas de la descente du plateau, à la chapelle. B&B Metochi (Tél. 28910 51310 – 6946 930393) à Tichos. Café à Lyttos et Dhiavalde. À Kastelli : tous commerces, banques, hôtel Kalliopi (30€ la nuit).
6 Kastelli – Archanes
23km Commentaires : J’ai suivi la trace du Cretan Way qui permet d’éviter l’essentiel du bitume du sentier E4. Il est balisé de 2 traits rouges qui sont bien utiles car quelques passages ne sont pas faciles à trouver. C’est notamment le cas entre Apostoli et Agarathos où il n’est pas facile de rester sur la trace à travers champs et oliveraies. C’est aussi le cas dans la descente dans la gorge puis dans la gorge elle-même après Agarathou. La végétation y est abondante. Faire attention, à un moment d’autres traces rouges envoient vers la remontée d’une gorge adjacente. La trace GPS est bien utile pour cette étape. Quelques raides montées. Dénivelé 710m.
6h Logistique :Apostoli : café. Eau et toilettes à Agarathou. Épiceries, café, tavernes à Mirtia et Kounavi. Tous commerces, hôtel à Archanes (Villa Orestis – 40€ la nuit)
7 Archanes – Refuge de Prinos
28km Commentaires : Le chemin passe dans un paysage d’oliveraies et de vignobles. Comme hier, j’ai suivi les 2 traits rouges du Cretan Way. Attention, parfois d’autres sentiers sont balisés de la même façon et on se laisse entraîner vers un mauvais chemin (comme celui montant au sommet de Ghiouchtas ou le crochet par Kato Asites). Comme hier, la trace GPS est bien utile dans certains secteurs. La traversée du ruisseau entre Profitis Ilias et Kiparisi n’est pas facile à trouver.  Bonne montée après Ano Asites pour terminer. Dénivelé 1660m.
10h Logistique :Profitis Ilias : tous commerces. Kyparisi : épicerie, café. J’ai évité le petit crochet par Venerato. Kerasia : café. Ano Asites : café, épicerie. Refuge de Prinos (Tél: +30 2810 227609 ou 697 657 6070 EOS Heraklion). Source à proximité en repartant ver la montée.
8 Refuge de Prinos – Vori
28km Commentaires : Belle étape de montagne avec le décor minéral pour le passage du col. Belles vues sur le Psiloritis. On peut couper la piste en suivant le lit du ruisseau et rejoindre la chapelle Agios Ionnis. J’ai ensuite laissé le chemin E4 et le Cretan Way pour rejoindre Zaros par les belles gorges de Rouvas. Après la traversée tout en longueur de Zaros, descente par une piste du vallon sous Zaros puis une piste rive gauche du lac de rétention et toujours rive gauche une piste amène à Faneromeni puis une autre piste pour Vori. Dénivelé 890m.
10h Logistique :Prendre de l’eau à la source avant d’attaquer la montée. Pour en avoir à nouveau, il faut arriver à la citerne au plat en dessous du col. Le ruisseau au-dessus de la chapelle Agios Ionnis (embranchement de la forêt de Rouvas) coulait, bel endroit pour camper. Idem à la chapelle (abri, eau). Café au lac Votomos. Zaros : tous commerces, hôtels. Faneromeni : épicerie, café. Vori : épicerie, tavernes, café, auberge.
9 Vori – Aghia Galini
18km Commentaires : En évitant le bitume, passage par les sites de Phaïstos, Agia Triadha avant de rejoindre la plage entre Timbaki et Kalamaki. Marche en bord de mer. Cela passe au pied des falaises ocres entre Kokinos Pirgos et Aghia Galini (peut-être pas un jour de mer démontée…). Dénivelé insignifiant 220m.
5h Logistique : Pas de soucis de logistique sur cette partie en bord de mer.
10 Aghia Galini – Preveli
27km Commentaires : Beau parcours essentiellement sur chemins, bord de mer (plages ou rochers). De Aghia Galini, on peut passer en haut de la falaise avant de rejoindre une piste qui mène à Aghios Georgios. Ensuite la route est bizarrement goudronnée une distance assez longue avant de poursuivre en piste pour récupérer du bitume avant Agios Pavlos. Ensuite, du vallon après Agios Pavlos à Preveli, il n’y a plus de bitume. Dénivelé 850m.
6h Logistique : Pas de soucis de logistique sur cette partie en bord de mer. Prendre suffisamment de l’eau lors des passages par des cafés ou tavernes. Entre Agios Pavlos et Triopetra, le ruisseau qui termine sur une plage déserte coulait abondamment. Le camping sauvage est interdit sur les plages.
11 Preveli – Frangokastello
34km Commentaires : Plus de bitume que hier mais de belles parties. C’est le cas jusqu’à Plakias. Il faut contourner par le nord la montagne au-dessus du monastère de Preveli. Le tour du cap entre Dhamonia et Plakias vaut la peine. Partie plus urbaine de Plakias à Souda. De Souda, j’ai rejoint la piste en hauteur par un passage un peu aérien. En haut, il y avait des balises bleues qui montrent qu’il doit y avoir un autre passage plus facile. Ensuite sur piste jusqu’à Aghia Marina. La fin est plus ennuyeuse (plat et bitume). Dénivelé 1140m.
8h Logistique : Pas de soucis de logistique sur cette partie en bord de mer. Faire le plein d’eau à Souda.
12 Frangokastello – Aghia Roumeli
34km Commentaires : Je pensais passer plus près de la mer (en suivant une trace téléchargée). Cela ne passe pas. Il faut récupérer la route avant Aghios Nektarios. Longue portion de bitume jusqu’après Chora Sfakion. La suite (sentier bien balisé) par Loutro jusqu’à Aghia Roumeli est superbe. Dénivelé 1080m.
9h Logistique : Pas de soucis de logistique sur cette partie en bord de mer. Prendre suffisamment d’eau pour les portions entre deux (soleil, pas d’ombre).
13 Aghia Roumeli – Paleochora
34km Commentaires : Cela mérite 2 jours de marche mais contrainte de ferry pour le Peloponnèse oblige… D’Aghia Roumeli à Sougia, le relief est rude, les montées raides mais c’est superbe et très bien balisé. Plus facile ensuite jusqu’à Paleochora mais toujours beau (gorges et ruines de Lissos…) et bien balisé. Dénivelé 2050m.
11h Logistique : Attention à bien gérer l’eau. Je me suis ravitaillé à la maison sur la plage avant Aghios Nikolaos. La source sous la forteresse ottomane de Pikilassos coulait très faiblement. À Lissos, abondante fontaine.
14 Paleochora – Miros
36km Commentaires : ll faut marcher un moment le long de la route avant de retrouver la tranquillité. Ensuite, il y a une succession de plages magnifiques. Bon balisage. Après Elafonissi, on traverse un moment un plateau rocailleux avec une végétation d’épineux et sans trace de sentier très marquée. Heureusement qu’il y a les balises (2 traits rouges). Après Chrisoskalitissas, essentiellement du bitume. Dénivelé 770m.
10h Logistique : À part au début et à Chrisoskalitissas, pas grand chose. À Livadia, café et taverne.
15 Miros – Kastelli (Kissamos)
27km Commentaires : De manière étrange, le chemin E4 reste sur la route à partir d’Elafonissi, comme si la côte ouest ne valait pas la peine ou que faute de temps ou d’argent, il n’était pas vraiment fini. Aujourd’hui, de Plaghia à Kastelli, je suis pratiquement resté tout le temps sur des chemins et souvent superbes. C’est le cas entre Kambos et Sfinari. Un sentier par des gorges et la belle plage de Platanakia existe (balises et kairns). Après Sfinari, par le bord de mer puis la chapelle Zoodochos Pighi, on arrive à suivre des sentes qui mènent sur la crête avant Platanos. Ensuite, il existe des chemins entre les champs d’oliviers. Dénivelé 970m.
10h Logistique : Kampos :café, taverne, chambres (Sunset). Sfinari : tavernes, camping. Aghios Kostandinos (Platanos) : tavernes. Kastelli : hôtel, taverne. Pour tous les services, il faut aller à Kissamos.
Advertisements
%d bloggers like this: